Le mouvement gothique, son histoire et ses caractéristiques


Voici une explication de l'histoire et des caractéristiques du mouvement gothique. Dans cet article, vous pourrez, je l'espère, mieux comprendre et découvrir cette culture.

À noter que je ne prétends pas être une experte, et personne ne peut l'être, techniquement. Je suis juste une passionnée avec une décennie d'expérience derrière moi !

Cet article fait partie de mon dossier sur la culture gothique.

Voici comment s'articule cet article :

- Qu'est-ce que le mouvement gothique ? Explications générales
- Généralités historiques - Naissance du mouvement gothique
- La musique gothique - Un mouvement musical avant tout
- Être gothique au quotidien - Que signifie "être gothique" dans la vie de tous les jours ?
- La mentalité gothique - Être gothique dans sa tête
- L'esthétique gothique - Présentation des principaux styles vestimentaires gothiques
- L'art gothique - Littérature, cinéma, peinture, architecture
- Halte aux préjugés - Ce que le gothique n'est pas




QU'EST-CE QUE LE MOUVEMENT GOTHIQUE ?



Le mouvement gothique est une communauté culturelle née à la fin des années 1970. Les personnes gothiques sont liées par un ou plusieurs aspects culturels du mouvement. Les trois principaux domaines du mouvement gothique sont la musique, l'esthétique et ce que j'appelle la culture culturelle, c'est-à-dire littérature, cinéma et autres formes d'art.

Le mouvement gothique est une façon de vivre, un lifestyle. Il s'agit d'une communauté internationale soudée par tous les aspects mentionnés précédemment, mais c'est aussi une histoire très personnelle. Être gothique est une appartenance culturelle et sociale, mais aussi, et surtout, une identité propre à chaque individu.



GÉNÉRALITÉS HISTORIQUES


À la fin des années 70, le mouvement punk s'essouffle. Il y a alors, en Europe de l'Ouest et aux États-Unis, une volonté de renouveau musical. Ainsi, sur les ruines du mouvement punk va naître le post-punk. Les groupes issus de cette nouvelle vague abordent tous une sonorité jusqu'alors jamais entendue, une esthétique nouvelle. Ces groupes pionniers sont les précurseurs du rock gothique, et de tous les autres genres gothiques ou appréciés des gothiques de nos jours. 

Pour résumer, le mouvement gothique est né à la fin des années 1970 d'un renouveau musical issu du punk. Ces nouveaux groupes sont la base de la musique et de la culture gothique. Ainsi, la culture gothique est avant tout une culture musicale.

En anglais, on utilise le terme goth(ic) subculture, mais cette appellation est rare en France, où on parle plus de culture, mouvement ou communauté. L’appellation subculture découle du fait que c'est une culture cachée, peu connue. En français ce terme n'est pas vraiment utilisé, car une fois traduit en sous-culture, il a une connotation négative. Cependant, même en anglais cette appellation se fait de plus en plus rare : la culture gothique est à la fois devenue très vaste et plus connue du grand public grâce à internet. Elle reste néanmoins une culture dite undergound, ce qui veut dire "souterrain" est un synonyme de "marginal, pas très répandu".



LA MUSIQUE GOTHIQUE


Le terme "musique gothique" désigne une famille musicale comportant plusieurs genres (exactement comme avec le metal ou la techno, par exemple, qui sont des familles avec de nombreuses branches).

Les principaux genres qui composent la musique gothique sont le post-punk (Joy Division, Bauhaus) et le deathrock/batcave (Cinema Strange, Alien Sex Fiend, Specimen) dont découle le rock gothique (Sisters of Mercy, London After Midnight, Rosetta Stone), la darkwave (Diva Destruction, She Past Away, Selofan), la coldwave (Lebanon Hanover, Spleen XXX, Trisomie 21), la new wave (Siouxsie, New Order). À cela on peut rajouter des genres qui gravitent autour, comme par exemple la minimal synth ou l'ambient.

Voir article : Liste de groupes gothiquesqui est beaucoup plus dense et complet !

Ou, ci-dessous, ma playlist Spotify


Ces genres-là sont ce qu'on appelle LA musique gothique. Ou Musique Gothique, avec des majuscules, l'image est la même. Certaines branches de la communauté goth ont d'autres genres musicaux, comme par exemple l'aggrotech et ses racines l'EBM et l'industrial. Ces genres font entièrement partie de la communauté gothique mais pas partie de la musique goth au sens premier, pas au sens de LA musique gothique.

Il n'est pas rare que des groupes combinent plusieurs genres (post-punk + rock gothique; coldwave + darkwave; ou minimal wave + rock gothique, etc).

Beaucoup d'autres genres qui ne font pas partie de la musique gothique sont appréciés de la communauté, tels que le metal dans son ensemble, le folk, le classique, l'indie pop et bien d'autres. Et, à l'échelle personnelle, chaque gothique aura d'autres genres qu'il aimera, car il reste une personne humaine qui a plein de goûts différents !



ÊTRE GOTHIQUE AU QUOTIDIEN


Être gothique est tout un style de vie, qui est donc vécu au quotidien.

Le plus évident est l'aspect visuel et vestimentaire. Dépendamment de l'âge, des possibilités et des envies de chacun, des efforts sont plus ou moins faits en termes de tenues, de maquillage et d'apparence générale.


Puisque le gothique est un mouvement culturel et social, dépendamment à nouveau de l'âge, des possibilités et des envies de chacun, un gothique ira souvent à des concerts, soirées ou festivals. Des pique-niques ou diverses rencontres sont aussi organisés à l'échelle locale, et les conventions (telles que la Japan Expo), bien que n'ayant aucun rapport direct avec la culture gothique, sont également un moyen de se rencontrer et porter ses tenues les plus sophistiquées.

Les plus grands événements sont les festivals gothiques annuels tells que la Wave-Gothik Treffen (Leipzig, Allemagne), le M'era Luna (Hildesheim, Allemagne), l'Amphi Festival (Cologne, Allemagne), le Castle Party (Bolków, Pologne) et bien d'autres. On peut citer aussi le Batsday, week-end annuel autour et dans  le Disneyland de Californie.

Ces festivals réunissent chaque année des milliers de visiteurs venus de tous les pays. Au programme : beaucoup de concerts en tout genre, boutiques renommées, stands gastronomiques en tout genre, stands de créateurs indépendants, allant des vêtements aux bijoux, en passant par des boissons, des parfums, des coussins et miroirs...

Ces festivals et rencontres sont au centre de culture communautaire gothique. Ce sont des occasions pour assister aux concerts de ses artistes favoris ou découvrir de la nouvelle musique, pour faire du shopping et tomber sur des perles, et surtout, pour faire de nouvelles connaissances et sortir ses plus belles tenues ! Car l'esthétique gothique est un art, et souvent, lors de ces événements, on soigne son apparence pour son propre plaisir (dans un quotidien où on ne peut pas forcément le faire). Et, surtout, ces événements permettent à un gothique de passer un bon moment, plongé à 100% dans sa passion.



LA MENTALITÉ GOTHIQUE


Être gothique, par certains aspects, c'est aussi avoir un certain regard sur la vie, sur le monde. Un certain état d'esprit. À noter que je parle bien d'état d'esprit, et non de façon d'être ou de penser.


Tout d'abord, afin de clarifier d'emblée ce point : le mouvement gothique ne prône ni n'a comme majorité aucun courant politique, philosophique ou religieux. 
À ma connaissance, ce qui est le plus répandu est des idées politiques dites de gauche, et religieusement, on retrouve surtout l'athéisme, l'agnosticisme ou divers courants de paganisme. Cependant, il s'agit là uniquement de statistiques. Il existe des gothiques chrétiens ou de droite, et les idées politiques, religieuses ou philosophiques ne sont pas liées ni dictées par le fait d'être gothique. 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, on ne "devient" pas gothique, et surtout pas du jour au lendemain. On ne naît pas gothique non plus. Il s'agit d'une longue évolution, d'une découverte de soi-même. Beaucoup de personnes reconnaissent avoir une part gothique en eux, mais ne souhaitent pas se qualifier comme tels ni vivre de cette façon, car ils n'en ont pas forcément l'envie. D'autres au contraire pensent que cette part d'eux est très importante dans leur vie, et ils se définissent alors comme goth. Dans les deux cas, il s'agit d'une découverte de soi, qui se fait sur plusieurs années.

L'un des aspects "mentaux" les plus représentatifs de la culture gothique est de voir la beauté là où les autres ne la voient pas forcément. Visuellement, esthétiquement, vestimentairement, musicalement, littérairement, être gothique, c'est se libérer des carcans de la beauté traditionnelle, des œuvres les plus connues pour toucher à une esthétique plus sombre, enfouie.
Être gothique, c'est être positivement curieux ! C'est une constante recherche de nouveaux groupes à écouter, de soirées à découvrir près de chez soi, de lieux insolites à visiter, de gens avec qui discuter, de livres et de poèmes à dévorer, de vêtements à chiner...

L'esthétique vestimentaire gothique n'est pas là pour attirer l'attention, se rebeller de la société ou se faire passer pour quelqu'un de différent des autres. Une personne gothique "s'habille en gothique" car c'est tout simplement ce qui lui plaît.

De manière générale, puisqu'eux-mêmes sont très souvent victimes de préjugés voire d'harcèlement et d'insultes, les gothiques ont tendance à être plus ouverts d'esprit, acceptants et tolérants que la moyenne. De manière personnelle, il y a beaucoup de chances qu'un gothique soit quelqu'un de tout à fait sympathique ! Évidemment, il s'agit d'êtres humains : les gothiques ont eux aussi leurs limites de gentillesse et de tolérance, comme n'importe qui d'autre. D'ailleurs, comme dans n'importe quelle communauté, il y a des problèmes internes, des débats, des personnalités opposées.

Globalement, est important de comprendre que chaque gothique est un être humain à part entière. Les notions de "voir la beauté dans le sombre" ou le fait d'être culturellement curieux et ouvert d'esprit découlent directement des œuvres gothiques en elle-mêmes, je veux dire par là que ces aspects sont logiques, car sans eux on ne peut pas apprécier la culture gothique en elle-même. Néanmoins, l'aspect "mental" s'arrête ici. Être gothique ne définit aucune façon d'être ou de penser, il n'existe aucune personnalité-type d'une personne gothique.

De plus, être gothique est toujours un plus et non une contrainte. C'est une passion qui apporte des choses dans nos vies, ce n'est jamais censé être un carcan rigide auquel on doit se conformer en tous points et duquel on ne peut sortir.



L’ESTHÉTIQUE GOTHIQUE


L'aspect vestimentaire, visuel et esthétique est un des aspects de la culture gothique. Voici, ci-dessous, une liste des principales branches esthétiques et leurs caractéristiques. Un style et donc une étiquette équivaut à une appartenance musicale, culturelle et artistique. L'aspect vestimentaire permet donc à un gothique d'exprimer ses goûts et influences culturelles, mais aussi d'être créatif et unique en son genre. Bien évidemment, il existe bien plus de styles plus ou moins répandus, et très souvent, une personne alternera entre plusieurs styles qui lui plaisent ou ne se mettra dans aucun label prédéfini et aura son propre style, qui souvent mélangera divers éléments de plusieurs styles.



J'essaie d'utiliser au moins possible les photos d'autres personnes, par souci de droit à l'image - donc j'utilise des photos de moi. J'essaie au mieux possible de sélectionner les photos les plus représentatives du style - mais gardez en tête que même au sein d'une même branche, nous sommes tous différents.


Tradgoth


Nephelith - tradgoth 2018
Nephelith - tradgoth 2019


      Nephelith - tradgoth 2020
Matthias (Schwarzekittel) et Freyja (It's Black Friday),
photo tirée du reportage Meine Leben in Schwarz


- Caractéristiques générales : années 80-90, début du mouvement gothique (d'où le nom : tradgoth est une contraction de traditional goth)

- Musique : post-punk, deathrock, batcave, rock gothique, cold wave, darkwave, minimal synth
- Tenues : robes simples, résille (tant en collants qu'en accessoire, boléro, sous un t-shirt etc), t-shirts de groupes, corsets modernes, perfectos, cuir, vinyle, chaînes, piques, longs colliers, beaucoup d'accessoires, battle vest. Mélange d'éléments de tailles, motifs et matières différentes.
- Autres : maquillage noir appuyé, grandes coiffures, cheveux crêpés

Voir article : Mes styles gothiques








Casual goth



Nephelith - Casual goth 2019

 


- Caractéristiques générales : que ce soit par moyens, possibilité ou simple flemme, les gothiques ne s'habillent pas 7j/7 dans un style complet
- Musique : tout et n'importe quoi
- Tenues : t-shirts simples ou de groupes, jeans, robes simples, chaussures simples, pas ou peu de maquillage
- Autres : vous l'aurez compris, c'est le gothique du quotidien, du flemmard ou du pauvre

Voir article : Mes styles gothiques



Gothique romantique


Lilith ©
(je n'utilise pas l'intégration directe pour des soucis de mise en page)
Nephelith, gothique romantique 2019

- Caractéristiques générales : délicatesse, raffinement, élégance, classe, poésie, littérature, calme, cimetières
- Tenues : dentelle, velours, satin, lacets, corsets, vestons, chemises, longues jupes et robes droites, ombrelles, gants, rouge profond, vert profond
- Musique : classique et baroque, opéra, néoclassique type Sopor Aeternus, instrumental type Adrian von Ziegler, gothic/doom metal
- Autres : cheveux et maquillage travaillés mais sobres et élégants

Voir article : Mes styles gothiques



Gothique victorien

Gothiques victoriens, Valkhyon et Nephelith, 2018

Anna Calypso ©
(je n'utilise pas l'intégration directe pour des soucis de mise en page)


- Caractéristiques générales : Angleterre et France du XIXème siècle, aristocratie, élégance esthétique, littérature et poésie du XIXème siècle
- Musique : victorienne, baroque, classique
- Tenues : inspirées par l'esthétique victorienne (en particulier celle du deuil), avec généralement un twist moderne. Longues robes à crinoline, dentelle, corsets, vestons, chemises, jabots, hauts-de-forme, longs manteaux, cannes, ombrelles, gants
- Autres : cheveux et maquillage travaillés mais sobres et élégants.

Le gothique romantique et le gothique victorien sont souvent mélangés, et on peut retrouver des caractéristiques et influences des deux styles dans une seule tenue.


Voir article : Mes styles gothiques



Gothique médiéval


    

Gothique médiéval - Nephelith & Maria Amanda

- Caractéristiques générales : inspiration médiévale, celtique, païenne
- Musique : folk, celtique, scandinave, musique médiévale, chants grégoriens
- Tenues : d'inspiration médiévale, historique, parfois féerique ou fantasy
- Autres style devenu très rare comme style principal d'une personne, mais très populaire comme style occasionnel dans les festivals


Nu goth


Livkae ©

Sebastian Columbine ©



(je n'utilise pas l'intégration directe pour des soucis de mise en page)



- Caractéristiques générales : ayant fait surface dans les années 2010 et s'étant développé vers 2015, il s'agit du style le plus populaire chez les nouvelles générations de goths. Il existe deux catégories de nu-goth : ceux qui se revendiquent de la culture goth, et ceux pour qui c'est une inspiration, un socle pour leur propre identité. Le nu-goth se caractérise par sa simplicité et son minimalisme (comparé aux autres styles) ainsi que son alliage de la modernité et de l'occulte.

- Musique : witch house, folk, ambient, tradgoth, nu-metal, pop punk
- Tenues : chapeaux, mini-robes simples, plateformes, lunettes de soleil, tendance aux cheveux colorés
- Autres : style très populaire en Occident. Mélange entre l'ancienneté de l'occulte et la modernité actuelle. Intérêt pour l'occulte, la nature, les planètes, les symboles, les croyances minoritaires, la philosophie. La musique est plus un éclectisme personnel qu'un attribut concret de cette branche. 




Gothic lolita



- Caractéristiques générales : inspiration japonaise, poupées victoriennes, aristocratie fantaisiste
- Tenues : mini-robes à crinoline, jupes bouffantes, froufrous, noeuds papillon, dentelle, duo noir et blanc, ombrelles
- Musique : classique, visual kei des années 90
- Autres : style devenu rare en Europe et qui a évolué en une communauté quasiment à part. Au Japon, il existe des tonnes de déclinaisons du lolita, et le gothique n'en est qu'une branche, appelée en réalité kuro lolita, "lolita noire". Dans les années 2000 le gothic lolita faisait partie de la culture goth mais du fait de sa rareté et de son évolution communautaire il est désormais de moins en moins considéré comme faisant partie de la culture goth.




Cybergoth

Nephelith - cybergoth 2017, 2018 et 2019

- Caractéristiques générales : inspiration futuriste, post-apocalyptique, science-fiction, jeux vidéos, biohazard
- Tenues : duo noir + couleur flashy, cyberloxes (cheveux synthétiques), lunettes de soudeur, masques à gaz, PVC, résille, corsets, mini-jupes, longues jupes masculines, grosses bottes, fausse fourrure
- Musique : Dark electro, aggrotech, EBM, industrial, dark wave
- Autres : maquillage élaboré, généralement aux couleurs de la tenue. La branche cybergoth possède son propre style de danse, nommé danse indus. Le cybergoth est un style à vocation artistique et non quotidienne. C'est la branche la plus distincte de la culture goth.

Voir article : Mes styles gothiques
                     Le cybergoth



L'ART GOTHIQUE : LITTÉRATURE, CINÉMA, PHOTOGRAPHIE, VISUEL, ARCHITECTURE



Les œuvres culturelles de manière générale ont une place importante au sein de la culture gothique, en voici donc leur présentation.

LA LITTÉRATURE 

Il est admis que la littérature gothique est née en 1764 avec le roman Le Château d'Ortante d'Horace Walpole. Elle s'est considérablement développée jusqu'en 1830, avant d'être redécouverte dans les années 1950. Le roman gothique est très ancré dans la littérature anglaise tout comme dans la culture gothique actuelle.

Le roman gothique possède quelques caractéristiques incontournables, comme des lieux typiques tels que des vieux châteaux inquiétants, cimetières abandonnés, paysages nocturnes, villes et rues sombres. Les personnages font souvent face à des situations hors du commun, à des sentiments ou personnes déroutants, des démons ou vampires viennent les tourmenter, et parfois, ils s'agit de mystères et secrets déroutants qui viennent les hanter, les menant au suicide ou à la folie...

Dans la culture gothique actuelle, la littérature et la poésie ont une place importante. Les œuvres et les auteurs les plus appréciés et retenus de la littérature sont par exemple l'incontournable Dracula de Bram Stocker, la poésie de Charles Baudelaire et d'Edgar Allan Poe, L'étrange Cas du Docteur Jekyll et de M. Hyde de R. L. Stevenson, les romans d'Ann Radcliffe, Entretien avec un vampire d'Anne Rice, Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde... Sans même compter les auteurs français du XIXème siècle ! Si la poésie de Verlaine et Rimbaud n'est pas gothique à proprement parler, elle est beaucoup appréciée dans la communauté.

Ceci ne sont que les classiques. Chaque personne gothique possède ses propres coups de cœur  de la littérature gothique, et de la littérature en général. Les miens sont Alexia, quand nous étions morts de Francesc Miralles, et surtout l'oeuvre de Baudelaire.

Voir article : Quelques lectures pour goths


LE CINÉMA 

Je ne suis pas très cinéphile, donc je ne peux pas réellement m'étendre à ce sujet. Néanmoins, comme toujours, j'essaie de mon mieux.

Quelques films incontournables du cinéma apprécié par la communauté gothique sont par exemple Nosferatu de 1922, inspiré du roman Dracula. Ce film a connu un succès tel que Nosferatu est devenu un personnage à part entière, distinct de celui de Dracula. Après le totalement incontournable Dracula de 1931, où le personnage éponyme est joué par le plus que célébrissime Bela Lugosi, le Dracula de Coppola, sorti en 1992, est sûrement l'une des adaptations du roman les plus cultes. Toujours dans le thème des vampires, Entretien avec un vampire de 1994 est un incontournable. 

The Crow (1997), bien qu'un film d'action, est également très apprécié par les gothiques pour son esthétique, son ambiance et sa bande-son. The Craft (1996) est également très apprécié, tout comme The Hunger (1983), un film avec David Bowie à l'ambiance déroutante.

Bien plus récemment, en 2015, Crimson Peak a su se montrer d'une beauté visuelle gothique à couper le souffle.

Évidemment, comment parler du cinéma apprécié de la communauté gothique sans mentionner la cultissime Famille Addams ?

Voir article : 10 films de la culture goth, dans lequel je m'attarde un peu plus en détail sur quelques films considérés comme cultes.


L'ART VISUEL

L'esthétique gothique s'exprime par divers types d'arts visuels. Les plus répandus sont la photographie et le modelling (le fait d'être modèle photo). C'est un hobby très répandu parmi les gothiques, du niveau le plus amateur au plus professionnel. À travers la photo, un modèle peut exprimer totalement librement ses goûts esthétiques, allant de la tenue du jour la plus basique aux tenues les plus sophistiquées voire farfelues, dont le but est uniquement d'être artistiques. Bien sûr, la photographie plus classique est également de mise, que ce soit la nature, les cimetières, les villes, l'urbex...

La peinture et le graphisme sont d'autres formes d'art visuel et d'expression très appréciés. Les œuvres de Victoria Francés et d'Anne Stokes sont cultes.

 
Anne Stokes & Victoria Francés


L'ARCHITECTURE

L'architecture gothique n'a en réalité aucun rapport direct avec la culture gothique, puisqu'il s'agit d'une
Cathédrale de Köln (Allemagne)

architecture médiévale, et donc née au XIIème siècle, soit
près de 900 ans avant le début du mouvement gothique culturel tel qu'on le conçoit aujourd'hui.


Cependant, il s'agit d'une architecture très appréciée de la communauté. Avec la taille impressionnante des édifices, leurs détails, les formes pointues, les grands vitraux, la pierre généralement sombre, l'ambiance calme et mystérieuse, le raffinement et l'élégance générale, l'architecture gothique plaît beaucoup aux gothiques, et c'est une coïncidence bien heureuse ! Je pense que l'architecture gothique a de goth le fait qu'elle soit remplie de détails, de coins et de recoins, et de travail sur l'esthétique...

The John Ryland Library, Manchester (Angleterre - oui, c'est réellement une bibliothèque publique)

Il n'est donc pas très difficile de voir en quoi l'architecture gothique, qui n'a aucun réel rapport avec la culture goth, est appréciée des goths.

   Palais de Westminster, Londres         
Cathédrale Notre-Dame de Reims



CE QUE LE GOTHIQUE N'EST PAS : HALTE AUX PRÉJUGÉS !


Ce n'est un secret pour personne : la culture gothique est mal vue de l'opinion publique, particulièrement en France. Elle est mal comprise de toutes parts, et est donc modifiée, de bouche à oreille ou par les média. Par conséquent, il existe un nombre incalculable de clichés et préjugés sur la culture gothique.

Pour ne pas rallonger considérablement cet article, j'en ai écris un autre centré sur les préjugés, que je liste et déconstruis.

Voir article : Culture gothique, halte aux préjugés !


_____________________________________________________________


Eeeet voilà ! Cet article touche à sa fin !
J'espère qu'il vous a aidé à mieux connaître la communauté gothique et sa culture !

Des questions ? Remarques, suggestions ? Tout commentaire sera la bienvenue !

Merci beaucoup pour votre lecture !

~ Nephelith



Articles connexes :

Dossier : la culture gothique
Liste de groupes gothiques
Mouvement gothique : halte aux préjugés
Mes styles gothiques
Mes conseils aux débutants de l'univers gothique
Le satanisme, explication et déconstruction

Commentaires

  1. Bravo, belle étude qui m'a bien renseigné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis absolument ravie que cet article vous a été utile, et je vous remercie d'avoir pris le temps de commenter !

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup apprécier ton sujet, un petit mot sur le batcave / Death rock dans la partie trad goth aurait fait son effet (Oui je suis un peu vieux haha )

    Heureux de voir que certaines personnes s'intéressent encore a ce mouvement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mentionné le batcave/deathrock aussi bien dans l'introduction à la musique gothique que dans l'introduction à la branche tradgoth, donc je ne vois pas trop ce que je pourrais dire de plus ? Cet article n'a pas vocation à faire un descriptif complet de chaque branche, principalement parce que je ne fais moi-même pas partie de chaque branche et je trouverais injuste de faire toute une explication de mes branches mais pas des autres. Et le but de cet article est surtout d'expliquer les grandes lignes pour les néophytes.

      Ceci étant dit, je te remercie du compliment et du commentaire ! Et bien sûr que des gens s'intéressent encore à ce mouvement, comme je l'ai dis hier soir à quelqu'un d'autre, il n'allait pas disparaître comme par magie après quarante ans et des milliers de passionnés, surtout avec internet qui permet une diffusion bien plus grande qu'avant !

      Supprimer
    2. De rien ! Je voulais dire développer un peu plus sur cet endroit et ce qui en a découler par la suite, mais il est vrai que la page a vocation à être plus informative et généraliste, j'espère que tu n'a pas pris ca pour une critique en tout cas.

      Pour te répondre sur la seconde partie, effectivement il y a encore de l'intérêt pour ce milieu, mais , (et ca reste un ressenti personnel) l'attrait pour ce mouvement culturel fait plus penser à une rébellion contre les parents lors de la crise d'ado qua une réel passion pour la musique.

      Tu me dira chacun voit minuit à sa porte ! Et nous rentrerions dans un débat stérile sur l'authenticité, etc etc...

      Merci pour ta réponse très rapide en tout cas, et si tu souhaites discuter de tout ca ce sera avec plaisir.

      Très bonne journée !

      Supprimer
    3. Même si c'était une critique, je considère que toute critique ou expression d'un ressenti personnel a le droit d'exister (surtout sur ce blog où les commentaires sont relativement rares) du moment qu'elle est justifiée et polie. Donc aucun souci là-dessus !

      Pour la rébellion, je ne suis pas assez entourée d'enfants pour avoir un avis là-dessus, et moi-même à mon époque enfant/ado j'étais la seule et unique goth (ou personne alternative tout court) de ma scolarité, je n'ai donc pas de source réelle à ce sujet.

      J'ai un examen dans quelques minutes donc je ne peux pas m'éterniser là tout de suite, désolée ! Mais c'est avec plaisir que je lirai tes futurs commentaires si le coeur te dis d'en écrire, et je te retourne la belle journée !

      Supprimer
  3. Bonne chance pour ton examen, qu'est ce que tu conseillerais au gens comme sorties toi par exemple, je me rappel des soirée (péniche concorde/ Alterna) caves Saint sabin/le chapelais etc...

    Ca doit daté et surement avoir disparue mais toi qui est de cette nouvelle "génération"
    (je me base sur l'âge que je donne à ta photo ne m'en veux pas ...)

    Comment vie tu tout ca ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon âge n'est pas un secret haha, j'ai écris dans mon "à propos" que j'ai 22 ans.

      Les sorties c'est pas mon truc, je suis introverie. Je vis ma vie de gothique dans mon coin, dans ma tête et mes oreilles, et ça me convient très bien.

      Mais je vis par et pour la musique, alors les soirées, ça j'adore... et les concerts encore plus. Il y a régulièrement des concerts de groupes goth, et sinon, en soirée je fais la Nightoo sur le Concorde Atlantique, les Caves, le Klub, la Machine, la Cantada avant qu'elle ferme, quelque afterparty des concerts aussi. Ces soirées sont très loin d'être désertées, même si certaines ont fermé et que je suis l'une des rares personnes à être dans la vingtaine, ces soirées sont régulières et bien remplies !

      Supprimer
  4. Quand est-ce que le style "vestimentaire" gothique est pour la première fois apparu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier style vestimentaire gothique a être apparu est le tradgoth, et il est, par définition, apparu à la naissance de la culture gothique : à la toute fin des années 70, au tout début des années 80.

      Supprimer
    2. MERCIII !! Je ne m'attendais pas a une réponse aussi rapide merci infiniment honey :^

      Supprimer
    3. J'apprécierai que vous ne m'appeliez pas par des surnoms de ce genre, nous ne nous connaissons pas. Mais, sinon, y'a pas de quoi. Évidemment que je suis réactive : ce blog est une grande passion pour moi :)

      Supprimer

Publier un commentaire

Un petit mot ?